La quête de la satisfaction

Quand nous nous regardons les uns les autres, nous reconnaissons les visages, nous voyons les cheveux, la couleur de la peau, nous voyons les vêtements. Nous entendons les différentes langues, nous retenons toutes ces choses et, sur ces bases, nous estimons être différents.

Mais ôtez quelques-unes de ces couches superficielles, et vous constaterez que dans ce monde nous sommes tous très semblables.
Nous avons la même quête, nous voulons les mêmes choses, nous voulons que notre vie soit comblée.

Nous voulons peut-être accomplir de grandes choses dans notre vie, mais nous voulons aussi être heureux.

Certains disent : L’obscurité existe pour nous permettre d’apprécier la lumière. Mais devons-nous vraiment faire l’expérience de l’obscurité pour apprécier la lumière ?
Personnellement, je ne suis pas aveugle, je peux voir, j’ai reçu le cadeau de la vue, je vois. Cela signifie-t-il que je n’apprécie pas ce que je vois ?
Bien sûr que si, j’apprécie. Dois-je être malheureux pour vouloir le bonheur ?
Non ! Car le bonheur et la soif de bonheur font partie intégrante de moi.

Ces choses-là sont authentiques, l’une n’est pas la conséquence de l’absence de l’autre, elles sont réelles. Le désir d’être satisfait n’a pas besoin de m’être inculqué. Je n’ai pas été obligé d’apprendre par cœur mon désir d’être satisfait.

Le désir d’être satisfait est une soif que j’ai toujours eue dans ma vie.

Et tout ce que j’ai fait, je l’ai peut-être fait dans l’espoir de me rapprocher de ce but. Toutes les responsabilités que j’ai acceptées dans ma vie, tous les devoirs accomplis, pour le meilleur ou pour le pire, je les ai endossés dans l’espoir que peut-être, ils me rapprocheraient de ma destination, de mon désir d’être satisfait.
Cette histoire n’a pas à être une tragédie.
Cette histoire n’a pas à être futile.
Car si nous pouvons reconnaître la signification de la soif dans notre vie, nous pouvons entamer le processus de ce désir ardent, de la compréhension, nous pouvons faire le premier pas vers ce vœu dans notre vie.

Prem Rawat

Merci Corinne pour la traduction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s