Touchés par la beauté

C’est ce qui me passionne. Je vais partout dans le monde, je parle. Ce ne sont pas des discours préparés à l’avance, je ne lis rien. Si vous m’aviez demandé en coulisses de quoi j’allais parler, je vous aurais répondu : Je n’en ai pas la moindre idée. Sauf que j’entre en contact avec ma passion, pour vous permettre de vous voir dans un miroir. Car si vous le pouviez, vous verriez combien vous êtes beaux.
Vous verriez que vous êtes incroyablement beaux. C’est vrai, vous avez mille tiroirs remplis de choses
qui promettent de vous embellir. C’est vrai. C’est ce dont il est question toute votre vie.
Pourtant la beauté touche chacun d’entre nous. Que cela nous plaise ou non.
Parce que la question n’est pas que cela nous plaise ou non. Ecoutez, nous avons deux jambes. Bien sûr, on
pourrait soutenir qu’il en faudrait trois ou même quatre. Après tout certaines créatures à quatre pattes courent
extrêmement vite. On pourrait soutenir qu’il en faudrait deux longues et deux courtes, ainsi au moment de
s’asseoir on déplierait les deux à l’arrière et ce serait presque comme de s’asseoir sur une chaise.
Très confortable ! On pourrait soutenir beaucoup de choses, mais nous en avons deux. Et aller dans un magasin
de chaussures et en acheter deux paires à la fois, ne nous fera pas pousser deux jambes de plus.
Nous n’en aurons quand même que deux. On pourrait soutenir qu’il faudrait que nos oreilles
soient placées au dessus de notre tête, on pourrait soutenir qu’ainsi les hauts parleurs
– qui sont des plus laids – au lieu d’être placés devant nous, pourraient être placés en hauteur et le son viendrait d’en haut.
Mais nos oreilles ne sont pas là, elles sont ici. On pourrait soutenir qu’il faudrait avoir des yeux
sur les mains. Imaginez tout ce que l’on pourrait voir ! Je veux regarder sous la chaise, pas de problème.
Avec des yeux ici je pourrais faire comme ça. Si je cherche quelque chose, je pourrais chercher
deux fois plus vite, juste en promenant mes yeux partout. Mais ils ne sont pas là, ils sont ici.
Prem Rawat