Accepter l’existence

 

Parler de la Connaissance est toujours spécial. Elle touche quelque chose de fondamental. Ce n’est pas une chose :
« Ouah ! Spectaculaire ! » « Je vais vous impressionner ; laissez-moi vous dire quelque chose que vous n’avez jamais entendu auparavant. » Cela n’a rien à voir.
Il s’agit d’accepter et de comprendre votre existence. C’est à propos de vous ; de votre vie. Non pas de ce qui se passe dans votre vie. C’est là que les gens tombent dans une grande confusion. Quelles que soient les circonstances, ils disent : « Voila ce que je suis ; c’est de cela qu’il s’agit. »

Il y a en vous tout ce que vous pouvez désirer.
Il y a en vous tant de paix que vous ne pourrez jamais tout utiliser.
Il y a en vous tant de joie que vous ne pourrez jamais l’imaginer.
Il y a en vous plus d’amour que vous ne pourrez jamais le comprendre.
Il y a en vous plus de sagesse que toute la sagesse réunie jusqu’à présent.
Il y a en vous plus d’harmonie que vous ne pouvez le croire possible.
Et bien sûr, la question est, quand cela arrivera-t-il ? :
« Fichtre, je n’en ai pas l’impression. »
Il y a en vous tant de clarté que vous ne pourrez jamais l’explorer entièrement.

Prem Rawat

Chercher plus

Vous avez une autre possibilité. Une autre avenue s’ouvre à vous et elle est réelle.
Vous, en tant qu’être humain ; vous avez une possibilité.

Dans ce monde, il y a tant de gens qui disent : « J’adore ma voiture. » Et je dis : « Comment ? » Comment pouvez-vous adorer votre voiture ? Comment pouvez-vous adorer votre voiture ? Votre voiture peut vous plaire, mais vous ne pouvez pas l’aimer.

Les gens pensent que la paix, c’est le calme. Le calme n’est pas la paix. En fait, l’une des choses qui arrive quand les gens naviguent à l’équateur, c’est qu’ils atteignent cette zone d’inertie, et il n’y a pas le moindre souffle d’air, pas de vagues. Et dans le temps, ils naviguaient à voiles et les gens devenaient enragés.
C’était calme. Ils appelaient ça : « Calme mortel. » Ils étaient là à rôtir au soleil, jour après jour. Pas de vagues, pas de vent, rien, aucun mouvement du bateau. Et ils devenaient fous.

Les gens pensent que le calme, c’est la paix. Le calme c’est le calme ; la paix c’est la paix. Et à moins de l’avoir ressentie dans votre vie, vous ne comprendrez jamais ce qu’est la paix. Et la Connaissance parle de ça. C’est ça le message. C’est ce que les gens ont besoin de comprendre dans leur vie. Si ils peuvent en avoir ne serait-ce qu’un aperçu dans leur vie, un aperçu de ce message, et savoir qu’il y a plus. Et que ce « plus » est très beau. Ils peuvent avoir hâte de le vivre.

Prem Rawat

Le plus harmonieux

</p

Le plus harmonieux

La vérité – que vous existez – est ce qu’il y a de plus simple et harmonieux. Le fait que vous soyez en vie est la chose la plus simple et la plus harmonieuse qui soit.

Véritable inspiration

Tant de choses sont mises à jour dans la vie d’une personne. Et nous cherchons, nous nous efforçons de trouver un peu de réalité ; réalité parmi tant d’impostures. Un tel va et vient. Tout ce qui semble exister mais qui disparaît quand on veut y toucher. C’est comme une bulle. Et dans ce méli-mélo nous essayons de trouver quelque chose de fondamental qui puisse nous toucher ; qui fondamentalement puisse être un ancrage pour nous ; qui fondamentalement puisse être là pour nous. C’est comme essayer de trouver une île au milieu d’un immense océan.

Nombreux sont ceux qui disent voir des mirages quand ils vont dans le désert ; et ils veulent pourchasser ces mirages, seulement au bout du compte, il n’y a rien. Il n’y avait rien pour commencer. Quelqu’un croit voir quelque chose. Et c’est comme ça.
Et puis il y a une réalité qui est bien plus fondamentale, bien plus innée à chaque être humain. Le fait d’exister doit être la source absolue de votre inspiration dans la vie.
Maintenant, pour combien de personnes cela est-il source d’inspiration ? Ca ne l’est pas ! Leur inspiration vient de tout le reste, de tout ce qui se passe dans leur vie. Leurs rêves sont leur inspiration. Leurs idéals sont leur inspiration. Pourtant, c’est le va et vient du souffle la source d’inspiration. Et il doit en être ainsi. Votre existence ; le fait d’exister. Car un jour ce ne sera plus le cas. Les gens sont toujours choqués quand ça arrive. Et je leur dis toujours : « Comment – ne le saviez-vous donc pas ? »
Si vous le savez, mais vous refusez de l’accepter. Vous comprenez, mais vous l’ignorez. Vous le niez ; par ce qu’il est plus facile de nier. Parce que, comment serait la réalité ? La réalité pourrait être horrible et si la réalité est horrible, que faire alors ?
Mais la réalité n’est pas horrible. La vérité – le fait que vous existez – est la chose la plus simple, la plus harmonieuse qui soit. Le fait que vous soyez en vie est la chose la plus simple, la plus harmonieuse qui soit. Et il faut le comprendre.
C’est le cœur du message.

Prem Rawat