Prem Rawat à Cotonou

La lutte pour la liberté

Ce dont nous avons besoin dans notre vie c’est comprendre ce qui nous a été donné.
Nous en jugeons d’après le nombre de nos problèmes. Nous prions :
« Débarrasses-moi de mes problèmes. » Et jamais nous ne disons « merci, » pour ce qui nous a été donné.
Nous ne comprenons jamais ce qui nous a été donné ; parce que si nous comprenions ce qui nous a été donné, nous comprendrions que nos problèmes sont complètement insignifiants. Si petits, si minuscules. Ils viennent et s’en iront. Laissez-les partir. Mais nous luttons. Nous ne comprenons pas et nous luttons. Nous luttons pour nous libérer.

Et ceci, pour moi, est une telle leçon. Je n’ai pas besoin de lutter pour reconnaître ma liberté. Qu’en moi – en vous – existe une lumière si vive que plus jamais vous n’aurez à être dans les ténèbres ! Et cette majesté qui est en vous est immuable.

Il y a deux jours, je regardais par la fenêtre et sur une colline en face il y avait des moutons. Le berger marchait devant et une petite fille fermait la marche Elle s’occupait des moutons à l’arrière ; ils avaient une vache elle s’occupait d’eux et ils paissaient. Je les observais quand la brebis se prit dans un filet. L’animal luttait, luttait et luttait en vain pour se libérer et bêlait de plus en plus fort. Il luttait pour se dégager et n’y arrivait pas.

Alors le berger qui était devant dit à sa fille, « aides-le. » Elle alla donc aider la brebis. Et que pensez-vous qu’il arriva ? La brebis est déjà prise dans le filet, elle lutte pour s’en sortir, n’y arrive pas et bêle pour avoir de l’aide ; et finalement l’aide arrive, cette petite fille va l’aider.
Que fait la brebis ? C’est la raison qui me pousse à vous raconter cette anecdote. Parce que j’étais fasciné par ce que je voyais. L’aide est arrivée. Ne bouges plus, elle va retirer le filet et tu seras libre. Mais non, l’animal se débattit encore plus.

L’enfant venait pour aider et la brebis se débattait et la fillette devait reculer. Elle revenait et l’animal se débattait et elle devait encore reculer. Elle a finalement saisi l’animal, à défait le filet et la brebis fut libre.

Je me suis dit, nous sommes dans ce monde et nous nous faisons piéger. Nous devenons les prisonniers du filet de l’ignorance. Et nous luttons. Et lorsque quelqu’un vient à la rescousse, nous nous débattons encore davantage. Nous luttons davantage, pas moins.
Ce dont nous avons besoin dans notre vie c’est comprendre ce que nous avons. Comprendre ce qui nous a été donné.

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s