Une fête

Une fête

Votre vie peut devenir une longue fête. Composée de joie et de bonheur. Voilà ce que vous pouvez avoir dans votre vie. Telle est la possibilité.
Au bénéfice de qui travaillez-vous ? Quel est votre intérêt ? Ecouter la vérité ! Voilà votre intérêt. Ca, c’est pour vous.
« Quelle est votre nature. Lorsque vous êtes satisfait vous êtes automatiquement heureux. Vous devenez bienveillant automatiquement. Vous le savez. Lorsque vous êtes heureux, si quelqu’un vient vous trouver et dit : « Je vais vous mettre un PV, vous êtes mal garé ! » Vous dites : « Bon, d’accord. » Si votre femme vous dit : « Je veux un nouveau sac et des vacances ! » Si vous vous sentez bien vous direz,
« D’accord ! »
Lorsque vous vous sentez bien dans votre for intérieur, inutile de vous apprendre comment être humain. Lorsque vous vous sentez bien, tout cela est automatique. »

L’amour vrai

«  Il existe un espoir dans notre vie. L’espoir est que nous pouvons faire de notre vie une réussite.
Il y a deux éléments. L’un d’entre eux est le cœur. Dans ce monde, l’extérieur, quoi que soit pour vous l’extérieur, vous ne pouvez pas toucher avec le cœur. Vous pouvez toucher avec votre intellect. L’amour vrai, l’intellect ne peut le ressentir. L’amour vrai ne peut être touché qu’avec le cœur.
Comment décrire cette plénitude ? Il ne peut pas y avoir plusieurs définitions. Il ne peut y en avoir qu’une.
Le va et vient de ce souffle est ma bénédiction. Le va et vient de ce souffle est ma grâce. Il y a là tellement de choses. Parce qu’on vous a montré, on vous a appris, vous avez appris.
La possibilité de comprendre. La possibilité de vous lier d’amitié avec votre cœur.

Prem Rawat

La courtoisie du souffle et autres extraits

Photobucket - Video and Image Hosting

Vous êtes en vie
Vous existez
Vous pouvez penser
Vous pouvez voir
Vous pouvez admirer
Vous pouvez toucher
Vous pouvez ressentir, vous pouvez analyser, vous pouvez rire, vous pouvez pleurer.
Vous pouvez être papa, vous pouvez être maman, vous pouvez être un frère, vous pouvez être sœur, vous pouvez être ce que vous êtes.

Par la courtoisie du souffle. La vie. Un miracle extraordinaire, incroyable. Il vient et s’en va. Pouvez-vous le capturer ? Son essence, pouvez-vous la capturer en tant qu’instant ? Pouvez-vous le ressentir. Peut-il vous combler ? Peut-il vous combler ?
La réponse ? La réponse est oui !

Désir intense

Quel est le désir intense dans votre cœur qui a toujours, toujours, toujours été présent ? A quoi aspirons-nous ? Qu’avez-vous toujours désiré ? Oh ! Pas les cadeaux luxueux. Mais qu’avez-vous toujours voulu en vérité ?
Ce que vous avez toujours voulu, c’est être satisfait. Ce que vous avez toujours voulu, c’est vous sentir bien. Vous sentir bien en vous-même.

Ressentir cette magie

Comment commencer à remercier ? Comment commencer à ressentir cette magie dans votre vie ? Comment commencer à célébrer une telle beauté ? Comment ? La réponse : Regardez en vous. Ecoutez. Ecoutez ce désir intense. Ecoutez combien il est raffiné. Ecoutez combien il est délicat.

Conscient

Quand je suis conscient de ce qui m’a été donné, cela n’a pas à avoir de sens.
Quand l’enfant vous sourit, quel est le besoin ? Etes-vous tenu de commencer un livre ? Non ! Il n’y a qu’à rendre ce sourire.

Un voyageur solitaire

Vous êtes un voyageur solitaire. Comprenez la nature de ce voyageur et vous irez loin. Si vous ne comprenez pas la nature de ce voyageur, vous vous perdrez. Comprenez que c’est l’unique voyage qui par défaut ne peut pas tourner en rond.Quel est l’élément qui ne vous permet pas de tourner en rond ? C’est le temps. Même si vous faisiez aujourd’hui exactement ce que vous avez fait hier, ce serait tout de même aujourd’hui, pas hier. Et si vous projetez de faire demain exactement ce que vous aurez fait aujourd’hui, cela restera demain, pas aujourd’hui.Vous ne pouvez pas tourner en rond. Alors si vous ne pouvez pas tourner en rond où allez-vous ? Où allez-vous ? Où ce voyage de la vie vous mène-t-il ?

Rien de nouveau

Lorsque je dis : « Oh oui, je parle de paix, » les gens rétorquent, « Il n’y aura jamais la paix ! » « Pourquoi n’y aura-t-il jamais la paix ? » « Et bien parce que les gens se battent toujours ! » C’est vrai. Lorsqu’ils sont insatisfaits, c’est exactement ce qui arrive. Lorsque l’insatisfaction est là, cela arrive même chez soi. Sans parler de l’extérieur ; chez soi, ça arrive. Il suffit qu’un membre de la famille soit de mauvaise humeur pour déclarer la guerre. Ce pourrait être papa, maman, ou les enfants, peu importe. Une personne grognon et c’est parti. La guerre est déclarée.Donc, où est cette satisfaction. Cette satisfaction – vous savez où elle est. Elle est en vous. Vous le savez. Vous savez beaucoup de choses.Je suis fier, lorsque je parle aux gens et qu’ils disent, « Je n’ai rien entendu de nouveau ! » Je pense : « Bien ! » Parce que cet engouement de « nouveauté » est nul. A cause de la nouveauté, nous avons abandonné nos propres fondations. Nos propres fondations. Les fondations de notre être.

Votre point de vue

La satisfaction, la paix, la joie ; comblés ! Quand nous avons tout cela, nos réactions aux choses sont complètement différentes. Ce n’est pas pareil lorsque quelque chose couve. Notre façon de recevoir, notre façon de parler, nos réactions, la manière dont nous gérons les problèmes.
Un enfant va trouver son père, ou sa mère et dit : « Je peux avoir 5 £ ? Je veux aller m’acheter une glace ! » « En voilà 10, et pendant que tu y es, prends m’en une aussi. » Le monde entier s’est transformé. Votre point de vue est différent. Tout va bien. Ce qui est mauvais a été jeté. Le soleil brille, même quand la journée est nuageuse. La pluie ? «  J’adore la pluie ! » Un pneu crevé ? « Pas de problème. » Pas de roue de secours ? « Ne vous en faites pas. Savourez ! Asseyez vous et regardez la pluie tomber sur le pare-brise. »
Bon, je sais que je pousse un peu… Mais c’est comme ça ! Le plat a brûlé dans la cuisine ? «  Tant pis. Commandons une pizza. Amusons-nous ! »
Mais quand dans son for intérieur, on est pas comblé, la moindre des choses est intolérable.
Si vous êtes un tant soit peu d’accord avec cette information, que pensez-vous devoir faire dans votre vie ? Votre journée, chaque jour qui vient, que devriez vous essayer ? Essayer ! C’est le mot clé ici. Essayer ! Que devriez-vous essayer de faire ? Que devriez-vous recueillir  ? Que devriez-vous courtiser ? A quoi devriez-vous travailler ? De quoi devriez-vous être conscient ? Le mot clé est essayer.
Faire des efforts en vue de ressentir cette paix et cette satisfaction dans sa vie, dans son existence.

Prem Rawat

Photobucket - Video and Image Hosting

Prem Rawat à La Haye

Photobucket - Video and Image Hosting

Savoir c’est ressentir

Peut-être que tout ce que je sais est : n’appuyez pas sur cet interrupteur ci, appuyez sur celui-là. Si quelqu’un dit : « Non, non, appuyez sur celui ci. » Ma question sera immédiatement : « Qui vous l’a dit ? »
Si la réponse est : « Je le tiens du senior pilote d’essais. » Je l’accepterai.

La crédibilité. Tout le monde veut être crédible. Pour obtenir la crédibilité nous cherchons ce qui est crédible. Qui a dit ça ? Etait-ce il y a longtemps ? Qui a écrit ce livre ? Pour nous, c’est crédible.
Mais si nous considérions un instant ce que nous savons être vrai, non pas par on-dit, mais en le ressentant.

Si quelqu’un demande : « Avez-vous bien dormi ? » Vous le savez. Savoir. Savoir ne demande aucune justification. Donc à présent la question est : Qu’est-ce que vous savez ? Pas ce que vous avez entendu ; pas ce que vous avez lu ! Qu’est-ce que vous savez ?
Quand je voyage, je dois dormir très souvent à l’hôtel. Quand j’arrive dans la chambre, je commence par m’asseoir sur le lit. Les dépliants de l’hôtel déclarent peut-être : « C’est un excellent hôtel ! » Ca m’est égal. Je m’assoie et je le sens. Est-il confortable ? Je ne m’assoie pas là pour avoir des éclaircissements. Non ! Deux secondes suffisent, je m’assoie et je le sais. Je sais.

Que savez-vous de votre vie ? De votre existence ? Ce n’est pas tâche facile. Essayer de démêler ce que vous savez de ce qui vous a été inculqué. Est-ce que cela m’a été dit ? Quelque chose que je crois ? Qui m’a dit cela ?
Que cherchez-vous ? Vous ne me connaissez pas. Vous ne me cherchiez pas. Pourtant vous me regardez. Vous regardez ; vous cherchez.

Regardez dans le miroir

Qui êtes-vous ? Vous êtes comme moi. Nous avons les mêmes aspirations. L’histoire de votre vie est sensiblement différente de la mienne. Nous sommes si différents, pourtant nous sommes si semblables. Ce que vous voulez, je le veux aussi. Vous voulez être satisfait. Je veux être satisfait. Vous voulez la paix dans votre vie. Je veux la paix dans ma vie. Vous voulez ressentir la joie. Je veux ressentir la joie.

C’est totalement inhérent à chaque être humain sur cette Terre.
Je veux que vous regardiez dans le miroir. Ne me croyez pas sur parole. Regardez dans le miroir en vous et voyez par vous-même qui vous êtes. Ensuite, décidez !

Laissez-le briller

Quand vous êtes en paix, la joie ressort. Quand le cœur est comblé, la journée est belle.
Le soleil brille, même quand il pleut.

Prem Rawat