La raison et autres extraits

Votre nature

Lorsque vous êtes près de la plage et que vous voyez passer une comète, que faites-vous ? Vous dites : « Ouah ! Regardez. »
C’est la nature humaine. Quand nous voyons quelque chose d’extraordinaire nous disons – « Regardez ! » Et il nous arrive de le faire alors qu’il n’y a personne aux alentours. Alors qu’il n’y a personne d’autre, nous nous exclamons : « Regardez, regardez ! »
Si nous allons nager et que nous voyons un requin, nous crions :
« Aaahhh, un requin ! » Nous voulons que tout le monde le sache. Même le requin – qu’il y a là un requin.
Il est certain que lorsque nous voyons quelque chose de beau, une chose que nous n’avions jamais vue, notre nature est de le signaler, de dire : « Regardez ! » C’est notre nature. Ne luttez pas contre elle, suivez-la.
Il y a un moyen merveilleux de faire en sorte que cette nature se manifeste pour une chose très spéciale. Pour la paix.

Le paradis est dans le cœur

Il y a un paradis. Ce paradis qui est le paradis sur Terre, vous êtes parfaitement équipé pour en tirer pleinement profit. Ce corps qui vous a été donné ! Vous pouvez vraiment savourer. Vous vous souvenez que j’ai parlé de joie ? C’est tellement formidable, c’est ça, la joie.
Où est ce paradis ? Il n’est pas dans un bâtiment quelconque. Ce paradis est dans le cœur de chaque être humain sur Terre.
La joie véritable peut-elle dépendre de quelqu’un d’autre ? La joie la plus vraie. La réalité la plus authentique. Est-elle dure ? Ou bien est-elle douce ? L’un ou l’autre ? Pour ceux qui l’ont ressentie, la réalité la plus vraie est la réalité la plus douce.
C’est une réalité qui déclare : « J’existe ; je suis en vie. Le plus beau des cadeaux, le cadeau le plus incroyable ; la fortune la plus incroyable, le cadeau du souffle m’est offert et je suis conscient. Je suis lucide. J’ai la conscience. J’ai l’aptitude de comprendre. J’ai non seulement un besoin intense d’être heureux, mais j’ai aussi en moi la source du bonheur. »

La technologie du cœur

Toute la technologie évolue sans cesse, et nous nous y laissons tous prendre. Nous disons : « Oh, regarde-moi ça, et ça ! »
La force motrice derrière cette technologie n’a pas changé. Que l’on ait un avion qui vole à mach deux, à mach trois. Qu’il couvre 20.000 sans escale – bon, ça c’est ridicule – mais qu’il couvre 20.000 miles sans escale ; puisse être garé dans votre garage et vous emmener où que vous le voulez simplement par commande vocale. Vous montez et commandez : « A New Delhi ! » Et sitôt dit, sitôt fait, en route pour New Delhi.
La technologie est peut-être formidable, incroyable ; mais elle comble le même désir que celui de John Smith ou celui qu’avait Cro-Magnon il y a un million d’années. Il n’avait pas la moindre idée de ce dont il pouvait bien s’agir, mais il avait indubitablement une idée – il voulait aller d’un point A à un point B.
Si vous comprenez le besoin d’un être humain vous regardez vraiment la technologie comme elle devrait l’être. L’un des besoins de l’être humain est d’être en paix. Et ce besoin ne sera pas comblé par la technologie.
La seule technologie existante pour la paix est la technologie intérieure. La technologie du cœur. La technologie de la compréhension. La technologie de la satisfaction. La technologie consistant à ressentir la paix qui réside dans le cœur de chacun. C’est comme ça.

Ce qui est important.

Choisissez ce que vous voulez dans votre vie. C’est extrêmement important.
Je sais bien que certains contestent ça en silence : « Mais vous savez, il y a le monde… enfin, tout. » C’est l’une des plus grosses erreurs.
Je suis ici pour vous dire qu’une petite chose peut en changer beaucoup d’autres. Aussi dérisoire que cela puisse paraître. Se rappeler à soi-même ce qui est important peut sembler dérisoire, mais en lumière d’un fait connu, la tendance à oublier d’un être humain, ce n’est plus dérisoire. C’est extrêmement important. Si les êtres humains n’avaient pas la particularité, ce que nous oublions, particularité qui consiste à troquer nos priorités pour d’autres qui sont sans intérêt, il devient extrêmement important que l’on nous rappelle encore et encore ce qui est important pour nous.
Votre existence, votre joie. Pas la joie de quelqu’un d’autre. La joie que vous ressentez en vous est le cadeau le plus précieux qui soit. Que vous soyez d’accord avec moi ou pas ne me fera pas changer d’avis.
J’ai l’intime conviction que la raison de notre présence ici est de ressentir cette joie suprême. Chaque année que j’ai vécu sur cette Terre, j’en suis plus convaincu que l’année qui a précédé.

Prem Rawat