Prem Rawat en Bavière – – –

Nous sommes tous des êtres humains. Il est facile de juger les autres. Mais quand vous êtes bon, quand vous êtes bienveillant envers les autres, où la bienveillance se manifeste-t-elle ? En vous. Alors quand vous êtes bienveillant, la première personne qui ressent la bonté, c’est vous, pas quelqu’un d’autre. Vous devez le voir comme ça. Que les gens soient agressifs ou qu’ils ne le soient pas, c’est ce qu’ils sont. Cela ne doit pas vous influencer.

Si vous avez trouvé une mine d’or, qu’attendez-vous ? Que tous les autres exploitent leur propre mine d’or ? Moi, je n’attendrais pas. Si je trouvais une mine d’or, je commencerais à l’exploiter – que mes voisins aient de l’or ou pas. Vous devez le voir comme ça.
Les gens sont comme ils sont. Si vous voulez être vraiment éclairé, alors regardez un peu au-delà de ce que vous voyez avec vos yeux, et sachez que la puissance qui réside en vous est aussi en eux. Qu’ils le sachent ou pas n’a pas d’importance.
Disons que vous sachiez qu’il y a quatre valises quelque part et qu’elles contiennent une bombe dans chacune. D’accord ? Vous le savez, mais les gens qui sont autour de vous ne le savent pas. Ils pensent sûrement qu’il n’y a rien. Mais vous, vous savez de quoi il s’agit, non ? C’est ça, être éclairé. Vous savez ce que c’est. Vous savez que la chose qui réside en vous, réside aussi en eux. Maintenant, n’est-ce pas que c’est beau ?

Prem rawat

Vous ne pouvez pas vous débarrasser de la pluie ; vous ne pouvez que vous munir d’un parapluie. Vous ne vous débarrasserez jamais du doute, parce que le faiseur de doute sera toujours là. Dés l’instant où vous êtes humain, vous douterez.

Maintenant, vous pouvez vous retrouver devant un pont fait de cordes et de lattes de bois, et douter qu’il supporte votre poids, alors, vous testez sa solidité. Et personne ne vous dira que c’est mauvais. Vous douterez de certaines choses et on vous dira : « C’est bien, c’est bien d’avoir fait ça pour vous en assurer. »

Par contre il y a les choses dont vous douterez dont il est inutile de douter – en douter n’a aucun intérêt. Parce que la réalité peut être ressentie. La réalité est évidente. La réalité est présente.

Allez près d’une cascade et sentez le grondement de l’eau. Entendez le grondement de l’eau. Constatez que l’eau se déverse. Vous n’avez pas besoin de dire : « Est-ce que je dois en douter ? Est-ce que je dois faire un test ? L’eau est-elle vraiment là ou pas ? »  C’est évident.

Donc, l’évidence de votre vie, et l’évidence de ce qu’est faire l’expérience de la Connaissance. L’évidence de ces choses là – il est inutile d’en douter parce que c’est l’évidence même. Ce qui n’est pas évident, on peut, peut-être, en douter. Alors serez-vous jamais libéré du doute ? Je ne sais pas. J’espère que non. Mais pouvez-vous vous débarrassez de ces doutes ? Oui ! Vous pouvez chasser les doutes. C’est cela qui est important.

Prem Rawat

Prem rawat en bavière –

Ce que dit le cœur

Votre cœur ne vous a jamais menti. Jamais! Pourtant les gens sont prêts à se détourner de la compagnie du cœur. Écoutez. Ressentez ce que dit le coeur. Soyez comblé. Soyez en paix.Le coeur veut la plénitude. Et cette vie est la vie pendant laquelle vous pouvez le faire. Qu’arrivera-t-il ensuite ? Personne ne le sait. Mais ce qui se passe maintenant, vous le savez.

Prem Rawat

Ici et tout de suite

 

Et bien nous avons réussi. Est-ce que vous vous amusez ? Surpris hein !
J’étais sur le point d’éteindre mon ordinateur quand il y a eu un « dring ! » C’était un message qui disait : « Pouvez-vous venir prendre le thé ? »
Et me voici. Le thé est peut-être l’excuse, le prétexte peut aussi être autre chose, mais l’objectif est toujours le même. Vous devez comprendre le propos de cette vie, ce que représente cette possibilité.Il y a une prophétie ; une prophétie incroyable.
La prophétie dit que vous êtes né et êtes en vie. La partie incroyable de la prophétie est en deux partie, l’une dit qu’un jour vous partirez, l’autre partie de la prophétie est qu’entre l’instant où vous êtes nés et celui où vous partirez, il y a une possibilité. Et c’est la possibilité d’être dans la plénitude. C’est la prophétie la plus fascinante qui soit.
Cette prophétie est valable pour tous les êtres humains à la surface de la terre. Pour chacun. Indépendamment de qui on est, ce que l’on a fait, ce que l’on fait, qui on pense qu’on est, ou bien que l’on est pas.
La possibilité est que l’on peut être comblé. Et c’est le domaine de la Connaissance. C’est le sujet de la Connaissance. Il s’agit de révéler le paradis ici, maintenant.
Prem Rawat

Atteindre l’intérieur

 

Parlons du paradis. Pas du paradis après la mort, mais du paradis ici, maintenant. Le paradis qui vous attend. Votre paradis. Votre paradis qui existe sur terre.

De rencontrer, voir, ressentir la divinité qui danse en vous. Pas en imagination ; mais dans la réalité. D’atteindre l’intérieur, de savoir avec certitude que : « J’ai ressenti mon paradis. » Et pas seulement une fois, parce que c’est de mieux en mieux. Tellement mieux, parce que l’idée des gens en ce qui concerne ressentir la paix est : On ressent la paix une fois et c’est tout.

Ce n’est pas comme si après avoir ressenti la paix une fois dans votre vie, vous deveniez un légume. Comme si rien ne vous perturbait plus, vous êtes simplement là. Pas un problème au monde, rien de rien. Parce que cela revient à ça : « Oh, je suis en paix. » Non.
Ceux qui sont en paix sont enthousiasmés par le va et vient du souffle. Ceux qui ont vraiment ressenti la paix, vous les verrez danser au rythme du tambour du souffle. Non pas désoeuvrés. Ils n’ont rien à montrer. Parce que ceux qui ont trouvé la paix réalisent aussi une chose : Ils ne peuvent pas démontrer aux autres qu’ils sont en paix.

Ceux qui ont trouvé la paix savent : « Que puis-je faire pour vous dire que j’ai trouvé la paix ? Il n’y a pas de mots pour la décrire. Il n’y a aucun moyen qui me permette de saisir un morceau de paix pour vous la donner. » Un sage dit : « C’est  comparable à une personne muette qui mange un bonbon. » Le bonbon dans sa bouche il fait : « mmm! » Est-il capable de le savourer ? Bien sûr. Mais peut il dire à quel point il y prend plaisir ? Pas avec des mots.
C’est naturel. Et c’est votre nature, le désir d’être comblé.

Prem Rawat

Avec gratitude

Un jour vous vous féliciterez d’être en vie. Et mon travail sera accompli.

C’est ce que je fais. J’apporte la gratitude là où elle doit être. Elle doit être dans le cœur. Dans ce cœur.

Tout ce que veut faire ce cœur, c’est chanter de gratitude. Tout ce que veut faire ce cœur, c’est danser de gratitude ; exister chaque jour possible, avec gratitude.

Prem Rawat

La simplicité est tout

 

Savez-vous ce qui est réellement nouveau ? La nouveauté est le souffle qui est venu en cet instant. C’est ce qu’il y a de plus neuf dans l’univers tout entier. La chose la plus nouvelle. Et vous venez de l’acquérir. Puis il est parti – et en voici un tout neuf. Et il repart. En en voici encore un autre.

J’essaie de souligner la magie de l’existence pour vous. Simplement la magie qui est là. C’est ça, le paradis.

La simplicité est tout
« Pourquoi suis-je ici ? » Vous avez posé la question. Ensuite fermez les yeux et écoutez la réponse. Et la réponse est : Merci pour cette vie. Est-ce une réponse à cette question ? Soyez-en sûr ! « Merci. »

Quelque chose en vous dit : Merci pour cette existence. Quelque chose en vous dit : Merci pour ce souffle. C’est la réponse à une question formidable que vous vous êtes posé ; encore, encore et encore.

Dans cette gratitude, voyez tous les mystères se dissiper. Parce que la vie n’est pas mystérieuse. La paix ne l’est pas non plus, ni La Vérité ; ni la lumière qui réside en vous. Il n’y a là aucun mystère. Il y a une simplicité. Il y a une réalité, elle attend que le bon chercheur se présente, celui qui a la vision, qui peut voir, et voir cette simplicité. Quelqu’un qui n’a pas peur d’être simple.

C’est un mot très intéressant : peur. Certains ont peur d’être simples. Parce que d’après eux, la simplicité ne vaut rien. La simplicité est, tout. Et simple est le va et vient du souffle C’est la simplicité de ressentir la joie, la simplicité d’être en vie. La simplicité de vouloir être satisfait, content. C’est tellement inhérent à chaque être humain sur terre. C’est incontestable. C’est ce que chacun désire. Être satisfait. Vous aussi, à votre façon, voulez être comblé. Vous aussi appelez la même chose.

Peu importe que vous ayez reçu la Connaissance ou pas reçu la Connaissance. La Connaissance ne change pas votre nature d’être humain. Cela ne change pas. La seule différence que je constate est la suivante : Pendant le voyage, la personne qui a reçu la Connaissance a rencontré quelqu’un qui a dit : «  Si vous continuez ce voyage, emportez de l’eau avec vous. » Alors la personne l’a fait. Elle a de l’eau. C’est tout.

Voyez-vous, la personne qui a de l’eau aura soif. C’est pourquoi elle a de l’eau. Ce n’est pas comme si du fait qu’elle a de l’eau elle n’aura pas soif. Elle aura soif. La personne qui n’emporte pas d’eau aura soif elle aussi. Mais quand elle aura soif, la personne qui a de l’eau pourra boire et étancher sa soif. Puis elle aura encore soif. Et elle pourra encore étancher sa soif. Aura de nouveau soif et étanchera sa soif…Et celle qui n’a pas emporté d’eau aura soif ; un point c’est tout. Et rien de plus, rien de plus. Sans possibilité d’étancher cette soif. Elle aura de plus en plus soif. C’est aussi simple que ça.

Prem Rawat