Prem rawat à Tel Aviv

Touchés par l’admiration

Les gens sont venus de partout au monde pour entendre Prem Rawat parler de la paix la plus exquise, celle du cœur.
La paix sur terre ne découlera pas de la logique ; parce que tout le monde a raison. Personne n’a tort. Les individus qui sont à gauche de la rue montrent du doigt ceux qui sont à droite et disent : « Ils ont tort. » Ceux qui sont à droite montrent ceux qui sont à gauche et disent : « Ils ont tort. » Et vous savez quoi ? Ils ont tous raison.
La paix sur terre ne découlera pas de la logique, parce que si c’était possible, elle serait déjà là. Qu’est-ce que nous n’avons pas encore tenté ? Nous n’avons pas encore essayé la compassion. La compassion envers notre propre existence. La compassion envers chaque être humain sur terre. Non pas la logique, mais la compassion.
Avec la compassion vient la compréhension : Je comprends ! Et avec la compréhension vient l’évolution. L’évolution personnelle.
Qu’est-ce que l’évolution personnelle ? Quand on est sur le pont inférieur d’un bateau, on sait bien qu’on ne voit pas grand-chose. En montant d’un étage, on voit un peu mieux Un étage de plus et on voit un peu mieux encore. Jusqu’à ce qu’on arrive tout en haut dans la tour de vigie. Voilà ce qu’est l’évolution personnelle. Ce n’est pas créer le scénario. C’est avoir le point de vue le plus avantageux, pour voir ce qu’il y a. Pourquoi ? Parce qu’alors vient l’admiration.
J’admire ! Et quand vous êtes touché par l’admiration, la gratitude n’est pas loin derrière. Alors vient la gratitude. Qu’arrive-t-il ensuite? Vous avez la gratitude et qu’arrive-t-il ensuite ? Ensuite il y a la passion. Puis qu’arrive-t-il ? Ah ! Ensuite, vous avez la compassion.

Et qu’arrive-t-il après ? Après vient la compréhension. Et le cycle se perpétue ; et il évolue. Et qui évolue dans ce cycle. C’est vous qui évoluez dans ce cycle – ce cycle de gratitude, de compassion, de compréhension, d’évolution, de croissance. Tous ceux-ci, tout ceux-ci deviennent vos amis.
 
La quintessence

Chaque jour, à chaque instant, tout ce que m’apporte la vie, tout ce que vous apporte la vie, – ce qu’elle apporte à chaque personne sur terre – ce sont des cadeaux : Les cadeaux de la joie, les cadeaux de la compréhension, les cadeaux de la croissance. Bien sûr, chacun considère tout cela d’après sa petite perspective.
Ma petite histoire ; ma petite fenêtre. Quelle est l’étendue de l’océan ? Et bien il n’est parfois pas plus grand que votre fenêtre.
Et puis quelqu’un arrive et dit : « Vous devriez vraiment sortir sur le balcon vous savez ; ne le regardez pas à travers une fenêtre. Il n’y a pas de raison de le regarder par la fenêtre, pas de raison de limiter votre vision de la compréhension. » Parce que sans la passion, on ne peut pas avoir de compassion.
Et sans compassion, on ne peut pas avoir de compréhension. Et bien sûr, ça n’en finit pas. C’est toujours pareil. Mais, avez-vous une passion ? Et qu’est-ce qui vous passionne ? Êtes-vous passionné par la gratitude ? Êtes-vous passionné par l’acceptation ?

Avez-vous la passion de la vie ?
Les gens demandent : « Quel est l’intérêt de tout ceci ? » L’intérêt est en fait extraordinaire, si vous vous permettez de le ressentir.

Votre présence sur terre n’a rien d’insignifiant.
Vous avez peut-être le sentiment d’être incroyablement insignifiant, mais n’ayez pas cette impression ; parce qu’en vous réside la quintessence de chaque histoire sainte jamais écrite. En vous il y a les réponses à toutes les questions qui ont déjà été posées, seront posées et sont posées dans le monde
  

Heureux

Une salle comble, les personnes en liste d’attente satisfaites, ne restaient que des places debout. Tout le monde s’est rassemblé aujourd’hui pour assister à une conférence de présentation très spéciale. Personnes nouvelles et chevronnées ; jeunes et âgées, familles et amis sont venus des quatre coins du monde, d’autres ont juste traversé la rue pour entendre les paroles et être touchés par le message de Prem Rawat.
Dans la vie, il y a des bons et des mauvais jours. Dans les bons jours, je veux être heureux. Dans les bons jours, je veux ressentir la paix. Dans les bons jours, je veux me sentir en vie. Dans les bons jours, je veux me sentir uni à moi-même. Je veux être centré. Je veux me sentir un. Pas deux trois quatre ou cinq.
Et puis il y a les mauvais jours. Et vous savez quoi ? Même dans les mauvais jours, je veux seulement être heureux. Je ne viens pas ici pour tenter de vous inculquer la notion de bonheur. Personne ne peut vous expliquer la notion du bonheur. Vous savez ce qu’est le bonheur.
Le bonheur, ce n’est pas seulement sourire. Le bonheur ce n’est pas simplement rire. Le bonheur n’est pas juste un moment de la journée où l’on est heureux. Le bonheur est le bonheur parce qu’on se sent bien. Pas à cause de quelque chose. Voyez-vous, nous pensons que c’est ça, le bonheur : Le bonheur c’est se sentir bien grâce à quelque chose.
Nos enfants réussissent leurs études, « je suis tellement heureux ! » Nous gagnons à la loterie, « je suis tellement heureux ! » Nous obtenons une promotion, « je suis tellement heureux ! » Parce que nous pensons que notre bonheur est tributaire des choses du monde qui nous entoure. Ce monde va nous rendre heureux.
Et moi je vous dis : Une seule personne au monde peut vous rendre heureux. Savez-vous qui c’est ? Ah ! Il s’agit en fait de la personne dont vous ne savez pas grand-chose. C’est étrange. La personne qui peut vous rendre heureux – vraiment heureux – vous ne savez pas grand-chose sur elle en réalité.
Vous en savez beaucoup sur vos amis. Vous savez beaucoup de choses sur les autres – vos associés, vos collègues, mais vous en savez très peu sur vous-même. Qui êtes vous ?
Vous êtes la personne qui peut vous rendre très heureux.
 
En vous

Malgré tous les problèmes, malgré tout ce qui va mal dans le monde, il y a de bonnes choses. Vraiment, vraiment bonnes.
Dans toute la laideur du monde, il existe aussi une chose vraiment très belle. Malgré toutes les erreurs qui ont été faites dans ce monde, il existe une chose parfaite. Cette chose n’est pas une erreur.
Cette perfection, cette beauté, est là, en vous.
Il y a des gens qui aiment mettre tous les problèmes en évidence. Et dans un sens, je suis content qu’ils le fassent. Mais je pense qu’il doit y avoir des gens qui mettent en évidence ce qui est bon, juste, beau.
Parce que votre existence, votre vie, est belle, malgré tous les problèmes. Elle est merveilleuse. Et parfois, nous oublions l’importance d’être en vie. Pris dans le tourbillons de nos problèmes, de nos idées et concepts, nous oublions ce qui nous a été donné.
Regardez le désert. Ce n’est pas en été qu’il faut voir le désert ; c’est quand il pleut. Car mystérieusement, même le désert porte en lui la promesse d’une vie remarquable. La promesse de fleurs tendres et délicates. Seulement il a besoin de pluie.
Sans pluie, les rivières n’apparaissent pas. Elles gardent leur contour, l’eau est venue dans le désert et a ciselé leur parcours. Et le lit de la rivière à sec attend. Il attend. Attend patiemment que la pluie tombe à nouveau, et qu’une fois encore l’eau vienne y couler. Il est prêt.
Qui sommes-nous ? Que sommes-nous ? Sommes-nous l’ensemble des choses qui se passent autour de nous ? Ou bien y a-t-il quelque chose de plus ? Se résumant à s’éveiller le matin, et accomplir ses responsabilités – « Je dois faire ça, et ça, et ça… » – Ou – il y a quelque chose, à l’intérieur de chaque être humain, qui veut sourire ; qui veut être reconnaissant, ressentir la gratitude, ressentir la joie.
Se sentir en vie.
 

Prem Rawat