L’ami

L’ami de quelqu’un

Vous pouvez vous voir comme le père de quelqu’un, la mère de quelqu’un, la sœur de quelqu’un, l’ami de quelqu’un.
Moi, je vous vois comme vous-même. Une embarcation majestueuse, un vaisseau majestueux, faisant la traversée de ce vaste océan. Et le temps vous a touché. Le temps a conçu le jour où vous avez pris votre premier souffle, et il concevra aussi le jour où vous rendrez votre dernier souffle. Ce sont les deux instants cruciaux. Entre ces deux instants, vous existez, vous êtes.

Le changement a commencé

La prochaine fois que vous verrez le ciel si bleu, la prochaine fois que vous verrez une rivière, la prochaine fois que vous verrez le soleil, prêtez-y attention. Un jour ils ne seront plus là.
Quand vous vous regardez dans un miroir, prêtez attention. Un jour, cela n’existera plus. C’est la même chose avec les étoiles, la lune, et les fleurs. Chaque brin d’herbe, chaque fleur, chaque jour – changent. Chaque jour, chaque année, chaque vie, chaque existence – sont différents. Ce qui vous plaît, ce qui vous dérange, ce que vous adorez, qui sont vos enfants. Dans ces variations à l’infini, il y a une constante.

La vie vous touche. Adorer

La satisfaction est-elle bonne ? Le bonheur est-il bon ? Il y a un bel adage qui dit que la connaissance la plus importante est la Connaissance de soi. Il y a toutes les autres connaissances partout. Comment fonctionne l’eau, toutes les sciences et technologies. Mais si vous n’avez pas la Connaissance de soi, tout est incomplet.
Certains disent : « Bien sûr, mais nous ne sommes ici que pour souffrir » Et bien, si nous voulons souffrir, ce corps n’est pas l’instrument qui convient. Il n’est tout simplement pas fait pour souffrir. Lorsque le soleil brille, que le vent souffle à la température idéale, que l’océan est clair comme de l’eau de roche devant lui, ce corps s’emplit de bonheur. – Enthousiaste.
Il voit la création. Les coteaux à l’herbe ondoyante. Le ciel magnifique, les nuages. Les étoiles scintillantes. Et il veut adorer, admirer.
Donc, pourquoi sommes-nous ici ? Quand vous observez l’un de ceux qui ont ressenti cette joie dans leur vie, ils vous ont laissé le message suivant : Sois comblé, sois dans cette joie, sois dans cette présence, sois dans ce bonheur, et réalise-toi.

Connaître l’amour

Plus vous avez, plus vous voulez. Vous ne pouvez pas vous satisfaire en vous disant : « Bon, j’ai ressenti l’amour une fois, c’est bien assez. » Non ! Impossible d’avoir une bouteille d’eau qui, lorsque vous en avez bu une certaine quantité dise : « Ça y est ! Ta soif est étanchée. »Buvez jusqu’à ce que votre soif soit étanchée. Mangez jusqu’à ce que votre faim soit apaisée. Reposez-vous tant que vous êtes fatigué. Cherchez jusqu’à ce que vous le trouviez.

Ensuite – comprenez.

Lorsque j’ai soif, je ne veux pas être dans une position où je crois avoir bu de l’eau.

Prem Rawat

Miami et Italie

Prem Rawat à Miami

« Chaque jour, que vous soyez malade ou en bonne santé, vous pouvez vous sentir bien. Voilà ce que fait la Connaissance. Indépendamment des circonstances, elle est capable de vous apporter cette merveilleuse sensation qui est en vous. Indépendamment de ce qui se passe dans ce monde, indépendamment des religions, indépendamment des combats, – malgré tout cela, – vous pouvez ressentir la satisfaction dans la vie. »
« Il y a de l’eau sous le désert. Si vous persistez à creuser vous atteindrez l’eau. Seulement, quel bien cela fait-il à une personne qui meurt de soif à la surface ? Quel intérêt pour une personne dans la misère de vivre au dessus d’une mine d’or ? Nous parlons de savoir, pas de croire. Il y a une différence fondamentale. »
« La vie est une bénédiction. Chaque jour est une bénédiction. La Connaissance ne crée rien. Vous devez le comprendre. La Connaissance ne crée pas une expérience. La Connaissance vous relie à une expérience. La distinction est énorme. Et la Connaissance peut-elle vous mettre en contact avec la simplicité qui est en vous ? La réponse est oui ! »

Prem Rawat nommé ambassadeur de la paix,

à Potenza en Italie

« Nos différences d’opinions devraient être notre force et non notre faiblesse.
Nous devons apprendre à nous unir, et cela se passe seulement
quand nous en voyons la nécessité. »

C’est dans la région de Basilicate que le Président Emilio Colombo, le gouverneur Vito de Filippo et plusieurs autres personnalités ont proclamé Prem Rawat Ambassadeur de Paix pour la région, au cours d’une manifestation célébrant la paix qui s’est tenue le 3 juillet 2009. Accueillant Prem Rawat sur scène, le Gouverneur de Filippo a souligné la nécessité de la prise en compte par les institutions politiques de la quête de paix des individus : « Nous savons tous que les traités seuls sont incapables d’établir une paix durable, et je crois intimement que le fondement le plus solide à l’établissement de la paix se trouve tapi au plus profond de nos âmes. Ce soir, une graine précieuse sera plantée, que nous entretiendrons et ferons grandir. Car c’est une terre de paix ».

Prem Rawat