Intemporel ….

Intemporel

Aller à l’intérieur et ressentir. Non pas le brouillard mais la clarté. Non pas un conflit mais la vie.
La vie n’est pas un conflit. C’est cette beauté qui danse pour vous. Pas une explication, pas une circonstance, pas une statistique, pas une équation,
mais être témoin du ballet le plus extraordinaire qui soit.
Être témoin de la plus extraordinaire des surprises.
Être témoin de la chose la plus extraordinaire qui puisse exister. Être, ce jour là, comblé. Comblé.
Sans se préoccuper du lendemain. Sans se préoccuper de la veille.
Être comblé ! Quand cette plénitude est là, c’est la seule chose qui soit intemporelle.

Votre jardin

Vous avez un jardin. Soignez ce jardin. Ne permettez pas aux mauvaises herbes de s’installer. Persévérez, prenez soin de ce jardin. Cultivez votre propre jardin. Vous avez pris soin du jardin d’autres personnes, et voilà que la vermine a envahi le vôtre.
Ce n’est pas acceptable. Prenez-en soin. Façonnez-le, prenez bien soin de ce jardin qui vous a été donné, de cette vie merveilleuse qui vous a été donnée. Prenez-en soin. Comment en prendre soin ? Prenez-en soin en l’acceptant, pas en faisant des comparaisons et en lui trouvant des défauts, mais en l’acceptant. Pourquoi faites-vous des comparaisons ? Comment savez-vous si les autres n’ont pas de problèmes ? Le plus chanceux est celui qui est dans cette harmonie. Le plus chanceux est celui qui l’a compris. Beaucoup de gens comparent, ils mesurent. Ils veulent des explications. Si vous voulez vivre dans cette joie, c’est bien simple. Il ne s’agit pas d’explications. Échangez les explications pour le ressenti. Ressentez, ressentez chaque jour. l’objectif est d’arriver en cet endroit de joie. Pratiquez de tout votre cœur et laissez ce cœur être comblé. ALors dansez dans l’appréciation. Appréciez ce que vous avez.

S’il pleut,

qu’il pleut vraiment à verse, il pleut, il pleut, il pleut, et que vous avez un parapluie… vous ne serez pas mouillé, non? Parce que vous avez un parapluie à la main, vous ne serez pas mouillé. C’est ce que pensent un maximum de gens : Tout ce dont j’ai besoin c’est d’un parapluie. Ils se procurent un parapluie. Ils ont un parapluie, pourtant ils se font quand même mouiller. Ils se demandent : « Pourquoi est-ce que je me fais mouiller ? J’ai un parapluie. »

Ouvrez donc le parapluie.

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s