Mon jardin ….

J’ai trouvé mon jardin.

Cela ne signifie pas que je n’admire pas d’autres jardins, seulement je connais le jardin dans lequel je peux me promener.
Dans ce jardin il n’y a pas de pancartes où il est inscrit : « Ne pas marcher sur le gazon, » pas de pancarte où il est inscrit :

« Ne pas s’asseoir sur le banc, » ou « ne pas cueillir les fleurs. »
Savez-vous pourquoi il n’y en a pas ? Parce que c’est mon jardin, personne d’autre ne vient dans mon jardin. Même si je voulais que quelqu’un y vienne, c’est impossible.
C’est mon jardin.
C’est ma vie. C’est mon privilège d’être en vie. D’accepter chaque jour, chaque jour, chaque jour, et oui, chaque jour de tenter d’accepter le cadeau de la vie et de dire du fond du cœur : « Merci. Merci pour ce qui m’a été donné. » D’essayer de vivre ma vie consciemment parce que je sais qu’une seconde de conscience suffit pour que je commence à voir la beauté la plus incroyable.
Lorsque je suis conscient, la vie est importante et lorsque je suis inconscient tout ce qui compte, ce sont mes problèmes.

Mystérieux…

Avez-vous regardé à l’intérieur ?
Intérieur. Un grand mot. Dans notre société, fondamentalement nous bâtissons un mur. Et ce mur est ce que nous qualifions de « zone de confort ». Tout ce à quoi nous pouvons donner un sens reste de ce côté-ci, et tout ce à quoi nous ne pouvons donner un sens est placé de l’autre côté du mur, on le qualifie de mystérieux. Mystérieux est un compromis dans la compréhension de l’incompréhensible. Donc si vous voulez tout simplement comprendre l’incompréhensible, et bien, c’est mystérieux.
Comment votre vie peut-elle être un mystère ? Comment votre voiture peut-elle être un mystère ? Comment votre avion peut-il être un mystère ? Non ! Quand on en vient à ces choses-là, nous voulons un pilote qualifié, un pilote bien entrainé qui sait exactement où il va et ce qu’il va faire. Ainsi qu’un avion qui a été bien entretenu parce que nous n’avons pas l’intention de prendre de risques.
Et quand on en vient à la compréhension de qui nous sommes, c’est un mystère. « J’étais installé là, côté hublot, je regardais les ailes et tout à coup, une partie de l’aile s’est détachée. C’était un mystère ! Je regardais le moteur et cette lueur orange est apparue, elle a enveloppé tout le moteur et j’ai senti la secousse et je ne sais pas. Tout allait bien à ce moment-là, parce que nous continuions à voler ! C’est un mystère ! » Ce ne serait pas un mystère. J’étais là et tout à coup cette chose jaune s’est présentée à moi. J’ai cherché – d’où venait-elle ?
Non, non, non – nous ne fonctionnons pas ainsi lorsque nous pilotons un avion. Une petite secousse et nous nous cramponnons au siège. Les mêmes personnes que celles qui montent dans le grand huit dans une fête foraine, dans un avion crient : « Non, non ! » Eh, vous avez payé le voyage, l’amusement est gratuit ! Les turbulences, les à-coups, les vibrations, et se retrouver la tête en bas, c’est gratuit. Avec les compliments de mère nature.
Non, nous voulons être sûrs. Nous ne voulons pas vivre dans l’incertitude. Nous voulons être sûrs. Et jusqu’à quel point pouvons-nous être sûrs de nous ? Et jusqu’à quel point pouvons-nous être sûrs de notre existence ?
Les gens trouvent ça très confrontant. Pas moi. Parce que je pense que lorsque nous regardons nos bases fondamentales, c’est là que nous devons être. Nous devons être dans la certitude à notre sujet, pas dans l’incertitude. Nous devons être – non pas prisonniers du mystère, – mais savoir. Connaître en termes on ne peut plus clairs la valeur de cette existence. En termes on ne peut plus clairs connaître la valeur de ce souffle. En termes on ne peut plus clairs, connaître le désir de paix que nous portons en notre cœur. En des termes on ne peut plus clairs.

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s