Installez-vous confortablement, détendez-vous.

 

Installez-vous confortablement, détendez-vous, c’est moi qui vais parler. Contentez-vous d’écouter. Le sujet est vraiment très simple. Il n’y a rien à vendre, rien à acheter. Il ne s’agit pas de décider si vous voulez ceci, ne le voulez pas – il ne s’agit pas de ça. Le propos est seulement d’écouter et de découvrir à travers ces paroles ce qui est déjà en vous.

Voici une analogie : d’une façon ou d’une autre, vous avez développé un faible pour les jardins. Alors vous vous êtes promené d’un jardin à un autre et les avez admirés. Vous admirez les arbres et dites : «  Ils sont très beaux. » Vous exprimez à votre manière combien tout ceci est beau. Cependant vous savez que vous devez rentrer chez vous et laisser le jardin où il est. Ensuite quelqu’un se présente et dit : « Vous savez quoi ? Il y a un jardin extraordinairement beau chez vous ! » C’est une analogie plutôt correcte, parce que la réaction des gens est : « Bon, mais je ne l’ai jamais vu, je ne comprends pas. Bien sûr j’ai un petit bout de gazon à l’arrière de la maison, avec mon barbecue et un ou deux arbres racornis, peut-être, mais rien de comparable aux jardins incroyables que je visite. »

Ensuite la personne rétorque : « Il y a pourtant un jardin et il est profondément en vous. En vous. » Et c’est là que tout se fait – soit ça passe, soit ça casse.

Une fois que le sujet de l’intérieur de vous est abordé, les questions fusent : « Quoi ? En moi ? » Vous voyez quelqu’un et la personne dit : « La paix est en vous. » « En moi ? ! Je me suis regardé dans un miroir, cela ne m’a jamais effleuré. » J’ai entendu déclarer : « La paix est en moi, l’idée me plaît. » La question suivante est : « Comment l’atteindre ? Comment est-ce que je me connecte à cette paix ? »

Tout d’abord, comprenez bien que cette paix est en vous. Ne vous énervez pas, ne soyez pas pressé : « Comment… comment… comment puis-je l’atteindre ? Comment puis-je l’atteindre ? » Parce que c’est ce que vous avez fait toute votre vie. En déambulant dans la rue, vous avez vu le panneau « à vendre, » la robe ou le costume en vitrine vous a plu et immédiatement, immédiatement vous êtes entré dans le magasin, avez sorti un carte de crédit : « Voilà, je veux telle chose. » Cool. Cela ne signifie pas que vous disposez de l’argent pour payer, mais c’est l’avantage d’une carte de crédit. Acheter et y penser plus tard.

Seulement, quand il s’agit de se tourner vers l’intérieur, quand  il s’agit de se reconnaître soi-même, quand on en arrive au point où, ceci, ce qui est en vous, est une sagesse incomparable, une carte de crédit n’est d’aucun secours. Il n’y a pas de boutique où entrer pour acheter. Aucun endroit où il faut d’abord passer par la file d’attente, parce qu’il s’agit de vous et cela devient incroyablement intime, personnel.

La question : « Vraiment ? ! Vraiment ? » Parce que si je peux comprendre ça, que c’est réel, que c’est en moi, je peux me détendre et dire : « D’accord. Maintenant que je sais, maintenant que je comprends qu’il y a un jardin en moi, je vais faire le nécessaire pour découvrir ce merveilleux jardin. Je vais me préparer à savourer cette beauté, à savourer cette joie à savourer – à savourer cette possibilité extraordinaire. »

Je sais que je  simplifie peut-être à l’excès parce que les gens disent : « Bon, mais il y a tellement de problèmes dans ce monde. » C’est vrai. Il y a une quantité  incroyable de problèmes dans le monde et il y a une quantité incroyable de joie dans le monde et il y a une quantité incroyable de guerres dans le monde et il y  a une quantité incroyable de paix à l’intérieur de chaque être humain, – elle attend d’être découverte. Oui il y a un grand nombre de nuages dans le monde. Mais au delà des nuages il y a un ciel merveilleusement pur où le soleil brille de tous ses feux. Où voulez-vous être ?

Vous pouvez être là où vous voulez.

Le choix vous appartient.

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s