La vie et Imaginer le bonheur

Imaginer le bonheur

Les gens me demandent : « Êtes-vous associé au mysticisme ? Parlez-vous d’une chose de l’esprit ? Non ! Je parle de votre souffle. Il ne s’agit pas de se demander si vous avez un esprit ou pas. Voyez-vous, ça on peut en débattre. Mais on ne peut pas débattre : Respirez-vous ou non ? Il n’y a pas de débat possible, c’est basique, c’est simple, c’est clair. De quoi s’agit-il ? Il s’agit de vous. De votre souffle. Si l’interlocuteur ne respire pas, il n’y a pas de débat possible.

Un manuel d’instructions ne facilite jamais les choses. Même si les instructions sont claires. Pour assembler un kit, par exemple. Un jouet d’enfant ? Des instructions pour l’assemblage sont fournies. On peut toujours comprendre ces instructions quand l’assemblage est terminé : « Oh, voilà ce qu’ils voulaient dire. »

La chose la plus simple – quand quelqu’un tente de l’expliquer – devient compliquée. Mais quand on la montre, même la chose la plus compliquée devient simple. Il en est ainsi depuis très longtemps. Cela commence par la quête du bonheur. Parce que c’est une possibilité pour l’être humain. Donc, la quête du bonheur. Ce n’est pas un mystère, c’est clair, c’est réalisable, c’est réel.

Il ne s’agit pas d’un groupe de personnes assises les yeux fermés qui psalmodient : « Je crois que je suis heureux, je crois que je suis heureux, je crois que je suis heureux… », parce que dans le monde il y a le bonheur imaginé. Il y a le bonheur imaginé et il y a le vrai bonheur. Le bonheur imaginé est un bonheur basé sur des formules : « Je conduis une Mercedes, j’ai un portefeuille, une carte de crédit valide. Mon fils est sorti premier de son école, donc je dois être heureux. »

C’est le même genre de bonheur que celui que l’on enseigne aux hôtesses de l’air :

« Souriez quand vous voyez un passager ! » Ce n’est pas ce qu’elles font mais c’est ce qui leur est appris. Ou bien le portier d’un hôtel : « Accueillez le client avec un sourire et un abord engageant, souhaitez leur le bonjour et… » Tout ceci est imaginé.

Êtes-vous vraiment heureux ? Une personne qui à vraiment ressenti le bonheur dans sa vie – non pas une seule fois mais chaque jour… Voyez-vous c’est l’autre mythe : « Vous n’avez besoin de ressentir le bonheur qu’une seule fois, et c’est tout. » Une seule fois ? C’est tout ? Mais c’est organisé comme ça : « Vous êtes éclairé encore et encore, ensuite vous passez à travers quelque chose et vous avez cet éveil et c’est tout. Ensuite, quand vous avez accompli cet éveil, vous savez tout. » Tout ? Avez-vous vraiment envie de tout savoir ?

Il y a des jours où l’on reçoit tel nombre d’e-mails. D’autres tel nombre de coups de fil. Voulez-vous tout savoir ? Non. L’éveil n’a rien à voir avec ça. L’éveil s’est se connaître soi-même. Seulement soi. C’est ça l’éveil.

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s