Prem Rawat à Berkeley

Prem Rawat à Berkeley, le 31 juillet 2010

 « Si vous cherchez le suprême, allez à l’intérieur de vous. C’est ce que j’offre. C’est ça la Connaissance. La Connaissance est l’endroit qui ne varie jamais parmi tous les changements : il sera là pendant le restant de vos jours. »

« Beaucoup de gens veulent que vous croyiez. Pas moi. Je veux que vous sachiez parce qu’une fois que vous savez, vous avez le choix. Si vous voulez croire – très bien. Si vous ne voulez pas croire – très bien. Mais si vous ne savez pas, le choix ne vous est pas permis, vous êtes obligé de croire. »

« S’il suffisait de croire, pourquoi, à votre avis, existerait-il une chose appelée savoir ? Parce que croire ne suffit pas. Croire n’a pas l’’impact du savoir. Car savoir est certitude ! »

Extraits de Newcastle 

 « Je dois me préparer afin que quoi qu’il arrive, cette journée ne disparaisse pas. Et si je suis capable de me préparer pour aujourd’hui, et si je suis capable de me préparer pour demain, peut-être puis-je récolter assez de perspicacité pour me préparer pour cette vie. Pour que cette vie ne disparaisse pas, elle non plus. Qu’elle reste, chaque jour, quelque chose de réel pour moi – pendant le restant de mes jours. »

« Quoi que vous fassiez dans la vie – que vous décidiez de vous ouvrir à la Connaissance ou pas, que vous décidiez que ce que je dis est valable ou pas, voici ma contribution, un conseil pour vous : Quelle que soit votre décision, ne vous laissez pas distraire. La vie défile trop vite pour être distrait. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être distraits. Vous ne le pouvez pas. »
« C’est ce qu’est cette vie, non ? Elle est le petit pont où l’infini et le périssable se sont rapprochés autant qu’humainement possible. Et c’est ça. C’est votre chance d’obtenir la réalisation suprême, la sensation suprême,  une compréhension suprême, la clarté suprême. On ne peut pas en être plus proche. Que voulez-vous faire ? L’opportunité est là. Aujourd’hui est venu, et est presque reparti. Il n’est pourtant jamais trop tard. Il n’est jamais trop tard pour le reconnaître. »

« Il existe deux sortes de personnes : celles qui se contentent de croire, et celles, peu nombreuses, qui ne sont satisfaites que lorsqu’elles savent.

Que veut dire savoir ? Cela signifie deux choses : non seulement qu’on a la réponse, mais qu’en plus, on la comprend. »

Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s