Le domaine du savoir

J’aimerais parler d’une chose très belle : vous êtes en vie. C’est incroyablement beau. Et quand nous parlons du soi, nous parlons de reconnaitre, de comprendre qui nous sommes. Quand vous pensez, – je suis australien, je suis néozélandais, je suis anglais, écossais, irlandais, vous oubliez qui vous êtes. Vous êtes un être humain ! Nous entendons parler de super héros qui ont atteint  l’état d’être suprême. Et si je vous disais que vous avez atteint l’état d’être suprême ?  Vous êtes en vie. C’est l’état d’être suprême. Il n’y a pas de condition plus élevée qu’être en vie. C’est ce qu’il y a de mieux.

Les gens vont au cinéma pour se distraire, pour voir de l’action, des aventures. Ils ont leur petit rituel, achètent du popcorn, des bonbons, du soda. Ils prévoient tout ! L’armée pourrait prendre des leçons de discipline chez eux. Ils savent exactement quoi et quelle quantité acheter. Ensuite, ils s’installent à la place qu’ils ont choisie. Le film commence, et la limite entre réalité et fiction devient floue. Certaines personnes se mettent même à pleurer. S’ils pouvaient voir la prise de vue, ils riraient, parce que ce qu’ils voient est peut-être la quinzième prise de la même scène. Nous croyons. Imaginons un moment qu’il y a une vache devant vous, et que la vache meugle. Il n’y a peut-être pas de mal à le croire, mais quand on a besoin de lait, rappelez-vous d’une chose : si cette vache donne du lait, ce n’est que du lait imaginaire. Il n’est pas réel. Vous ne pourrez pas le boire. Vous pouvez l’imaginer, vous pouvez faire semblant de le boire, mais il n’étanchera pas votre soif. Tout cela doit être simulé, car c’est de la fiction.

Experience

Dans le domaine du savoir, l’imaginaire n’existe pas. Vous faites l’expérience. C’est ce dont je parle. Il ne s’agit pas d’un monde imaginaire. Il y a un désir intense si profond à l’intérieur d’un être humain qu’il vous laisse desséché et en même temps, vous comble. C’est la danse magique de l’étanchement de la soif intérieure. Avez-vous déjà bu de l’eau quand vous aviez vraiment très soif ? L’eau devient délectable. Tout est focalisé sur l’eau et boire, boire, boire. Quand vous avez fini de boire, vous faites « ah ! »  Vous êtes satisfait. Qu’est-ce que l’eau ? C’est une chose qui n’a pas d’identité.  Elle n’est ni ronde ni carrée, elle épouse la forme de ce qui la contient. Elle est incolore, elle jaillit du sol, parfois des rochers – d’endroits assez insolites. Si on tentait de décrire l’apparence de l’eau, on ne pourrait pas le faire efficacement, parce qu’elle semblerait négligeable. Pourtant son pouvoir est si considérable que rien ne lui résiste – pas une montagne, pas un rocher. Avec le temps, l’eau sculpte des choses que l’on pourrait croire impossible à sculpter. Pourtant l’eau a la tendresse, la délicatesse, la douceur. Elle apporte une sensation si douce, pourtant, elle peut abattre des montagnes. La pénurie d’eau a anéanti des civilisations. Toutefois  l’eau a une compréhension bien précise et connaît sa destination. Elle sait qu’elle a un rendez-vous. Une histoire d’amour avec l’océan. Quand elle fusionne avec l’océan elle perd son identité. Elle est dépouillée de tout ce que qu’elle était. Elle est rentrée chez elle.

Pourquoi vous dis-je tout ceci ? Comment ceci vous aidera-t-il ? Parce que vous pouvez en apprendre – en apprendre la passion, le désir, la soif dans votre vie. Il y a une soif en vous. La soif d’être comblés, mais de nombreuses personnes ne l’admettent pas parce qu’elles ont peur. Pourquoi ont-elles peur ? Parce qu’elles ne savent pas ce qui leur arrivera. Elles ont dans l’idée que si elles reconnaissaient vraiment cette soif dans leur vie, elles deviendraient irresponsables, ou ne seraient plus capables de garder un travail. Quelles que soient vos activités dans ce monde, cela n’a rien à voir avec votre passion intérieure, parce que cela ne satisfera pas cette passion intérieure. Ce sont des choses bien distinctes.

Je suis ici pour vous dire d’écouter cette douce soif. Comment pourriez-vous ne pas désirer la vraie paix dans votre vie ? Comprenez la passion pour la paix et la satisfaction. Vous avez soif. Descendez votre seau dans le puits, et quand le seau est plein, remontez-le et vous serez récompensé. Votre récompense sera la satisfaction.

Prem Rawat