Refléter

« Quand la lumière tombe sur nous, ce que nous en absorbons et particulièrement ce que nous en reflétons nous donne une couleur . Que voulez-vous refléter ?
Voulez-vous refléter la paix, la satisfaction ? Voulez-vous ressentir la joie ? »

Quelle est la nature de la lumière ? Nous savons tous qu’à l’arrivée de la lumière, l’obscurité doit s’en aller. Elle s’en va. La lumière est la seule chose qui puisse chasser l’obscurité. Mais ce n’est pas l’unique propriété de la lumière. Elle a une autre qualité. Ce sur quoi elle tombe, elle l’illumine. Et ce processus se manifeste par la réverbération. Chaque objet – chaque personne, les murs, le plafond, le tapis – a la propriété de refléter la lumière. Et quand c’est le cas, la lumière tombe sur vos yeux et vous permet de voir cet objet. Qu’est-ce que ça signifie pour nous en tant qu’être humain ? Cela signifie que lorsque la lumière tombe sur nous, ce que nous absorbons, et surtout ce que nous reflétons nous donne une couleur. C’est la couleur dont on nous percevra. Si vous absorbez tout et que vous reflétez la haine et que tout est sombre, pas de problème. Cependant si la lumière tombe sur vous et que vous reflétez la haine, elle deviendra visible. Si vous reflétez la paix, c’est elle qui deviendra visible. Une famille sait quand le père est en colère rien qu’en le regardant : « Oh la la, papa est en colère, disparaissons. »

Donc la question est : Que reflétez-vous ? Que voulez-vous refléter ?

Reflet

La couleur que vous reflétez est-elle : « Je sais tout ! » Je ne suis pas ici pour juger. Je ne suis pas ici pour dire, cette couleur est jolie ou cette couleur est laide. Je ne suis pas décorateur d’intérieur.

Quelqu’un m’a demandé un jour : « Comment décririez-vous ce que vous faites ? » J’ai répondu : « Je suis celui qui porte le miroir, je le tiens devant les gens en leur disant : Regardez-vous ; aimez-vous ce que vous voyez ? Super. Si vous n’aimez pas ce que vous voyez, vous pouvez peut-être arranger ça. C’est tout ce que je peux faire – porter le miroir. Certains ne veulent pas regarder dans le miroir. Beaucoup se sentent menacés au sujet de la paix parce qu’ils ne veulent pas que quelqu’un redéfinisse leur monde en leur disant ce qu’est la paix, ce qu’est la joie.

Je suis ici pour mettre l’accent sur certains faits très simples : C’est votre vie. Vous existez. Votre présence est temporaire, et cette terre est temporaire. Un jour, et ce n’est pas pour demain, elle n’existera plus. J’étais récemment sur une terrasse surplombant la ville. Il était tôt. On ne pouvait distinguer que la lumière dans les maisons. Tout semblait si paisible, pourtant des histoires incroyables se déroulent. Il y a des gens heureux ou malheureux, des gens qui se disputent ou veulent seulement dormir. Parmi ces lumières, de nouveaux espoirs prennent forme et des rêves sont brisés. Un drame derrière un voile d’une tranquillité si trompeuse. Un drame incroyable.

Donc vous avez l’aptitude de refléter. Que voulez-vous refléter ? Voulez-vous refléter la paix parce que vous ressentez la paix, la satisfaction parce que vous ressentez la satisfaction ? Aimeriez–vous avoir une nuance de gratitude ? Voulez-vous ressentir la joie ? Une joie authentique, une joie venue de votre for intérieur, une joie qui ne recherche pas de déclencheurs externes ? Ces teintes ne sont pas imaginaires. Elles doivent être vraies. Si elles ne sont pas réelles, leur reflet ne sera pas là.

Beaucoup de gens disent : « Oh mais j’ai déjà ressenti la paix. » Cela revient à dire : « Je n’ai pas besoin de manger aujourd’hui, j’ai mangé la semaine dernière. » Certains pensent que lorsqu’on a ressenti la paix une fois, ça suffit. Non. On a besoin de ressentir la paix chaque jour de sa vie. Voila la paix dont vous avez besoin.

Les gens vont près d’un lac et disent ; « C’est si calme. » Le calme n’est pas un attribut de la paix. Ils ont une définition de la paix et vont partout à sa recherche. Mais si vous cherchez la paix d’après une description, vous ne la trouverez jamais. Pourquoi ? Comment chercher une chose que l’on a déjà ? Le mot « recherche » suppose que vous l’avez perdue. Mais vous ne l’avez jamais perdue ; elle est en vous.

Vous avez une possibilité extraordinaire, la possibilité de refléter la couleur de l’infini qui est en vous. Oubliez les jaunes, bleus et verts. Si vous devez refléter une couleur, reflétez la couleur de l’infini. Cette couleur a des teintes de paix et des nuances de satisfaction. Pas de questions mais des réponses. Pas des idées, mais des réalités. Quand vous commencez à être rempli de la couleur de ce qui est en vous, vous brillez.

Aussi longtemps que vous vivez, la lumière brille. Vous devez briller aussi. C’est possible.

Prem Rawat

Publicités