Être en vie et autres extraits

 Être en vie

Considérez votre existence. Qu’est ce que vous avez ? La plus belle bénédiction vient et vous touche, chaque jour ! Vous avez une joie et elle est prête à être ressentie ; et vous avez un cœur qui a soif de voir cette joie ressentie. Une compréhension qui attend d’être comprise. Et en tant qu’être humains – chacun d’entre vous – moi – avons soif. Nous avons soif de cette connaissance – soif de comprendre. De comprendre ; de savoir. Non pas au sujet de l’obscurité ; non pas sur les idées fausses ou la colère. Mais à propos de ce qui est significatif – de ce que signifie pour moi être en vie.

Une satisfaction incommensurable

Avez-vous jamais entendu parler d’être comblé ? Jamais ? C’est le propos de ce voyage. Etre comblé. Il ne s’agit pas d’aller et venir, de voyager ou faire du tourisme ; mais d’être comblé

Etes-vous comblé ?

Ne répondez pas ; pas à moi. La question est pour vous. Réfléchissez. Ne soupesez pas : « Oh, ce n’est pas si mal. » Non, non, non. Il ne s’agit pas de bien ou mal. Ce n’est pas ça, la plénitude. La plénitude ne peut pas être mise en balance.
Savez-vous pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas d’échelle de valeur pour dire : « Je suis comblé. » Il n’existe pas d’instrument dans cet univers pour mesurer la plénitude. Parce que la plénitude ne pèse rien. En fait, elle vous rend plus léger. Sans réduire le poids. Enfin, qu’y a-t-il de comparable ? Avec elle vous vous sentez vraiment léger, lumineux. Elle vous remplit de lumière. Mais sans ampoule. Elle ne se quantifie pas. Il n’y a pas d’échelle comparative pour ça. Pourquoi n’y en a-t-il pas. Parce que la plénitude mes amis, quand vous en avez une goutte, c’est comme si un univers en était rempli.

Rien ne permet de dire : « Et bien, je suis un peu comblé. » Non ! Dans ce voyage, comblé vous pouvez l’être. Et comblé vous devriez être. Pas grâce à des idées, pas par des concepts. Il y a une chanson de Kabir – « Il ne colore pas son cœur, il met des couleurs sur ses vêtements. » L’apparence. Cependant, il ne colore pas ce qu’il devrait colorer des couleurs de la plénitude. Il ne colore pas son cœur des couleurs de la plénitude, pourtant il colore ses vêtements pour montrer aux autres qu’il est comblé. Ce doit être dans votre cœur. Sans couleurs – savoir que je suis comblé. »

Le plus digne d’amour

De quoi tombez-vous amoureux ? Vous tombez amoureux de tout le reste, mais vous échouez à tomber amoureux de la vie. Vous tombez amoureux de tout ce qui vous intrigue, mais ne réussissez pas à tomber amoureux de ce qu’il y a de plus fascinant.
Vous essayez d’aimer. C’est vrai. Vous essayez très fort d’aimer. Mais vous n’aimez pas ce qui est le plus digne d’amour, le plus adorable. Vous voulez un miracle dans votre vie. Les gens sont là à dire : « Dieu si tu existes vraiment, donne-moi un signe ! » Alors que le signe va et vient, va et vient, va et vient, vous êtes trop occupé à prier.
La prière a été exaucée. Le souffle vient et la prière est exaucée. Le souffle repart, et la prière est exaucée. Vous avez appris à prier. Apprenez donc à reconnaître quand la prière est exaucée.
Prem Rawat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s