Les explications

 « Bien que l’on veuille tout expliquer, certaines choses doivent être ressenties, non pas expliquées.  « L’eau ne peut pas être expliquée ; si vous avez soif, vous devez la boire. La nourriture ne peut pas être expliquée ; si vous avez faim, vous devez la manger. On ne peut pas expliquer ce qu’est l’existence. Elle peut seulement être ressentie. »

Il y a deux ou trois jours, j’étais interviewé par un journaliste. Il disait : « Il y a tellement d’explications. » Je lui ai dit, oui, il y en a beaucoup. Et qui sera considéré comme le meilleur ? Celui qui donnera la meilleure explication. Les gens veulent expliquer Dieu. Les gens veulent expliquer la vie. Les gens veulent expliquer ce qu’est le bien. Les gens veulent expliquer ce qu’est la vérité. Les gens veulent expliquer ce qu’est le salut. Et ces choses là peuvent être ressenties mais pas expliquées. Vous ne pouvez pas expliquer ce qu’est la vie. Vous devez la ressentir. Vous ne pouvez pas expliquer la respiration. Vous devez respirer. Vous ne pouvez pas expliquer l’eau, si vous avez soif, vous devez en boire. Vous ne pouvez pas expliquer la nourriture. Si vous avez faim, vous devez manger.

Mais ce que signifie cette existence ne peut pas être expliqué. Cela peut seulement être ressenti. Et si vous comprenez ça, si seulement vous comprenez, alors une porte complètement différente s’ouvre à vous. Alors vous commencez à comprendre. Pas grâce à  des explications, mais en ressentant la valeur inestimable de cette vie. La joie. La plus vraie des responsabilités, être reconnaissant envers ce pouvoir magnifique qui vous a permis d’être en vie. C’est ce que signifie être en vie. Pas le doute. Pas la confusion. Pas la douleur, pas la souffrance, pas la misère, pas les ténèbres. Pas le chagrin, les lamentations et les souhaits. Mais, être en vie, c’est être clair comme de l’eau de roche. Vous avez imaginé cette existence toute entière et ce qu’elle signifie. Le monstre que vous avez crée ne pourrait pas survivre, seulement vous l’alimentez constamment avec des explications. Chaque jour vous devez expliquer ce qui s’est passé, chaque jour vous devez expliquer ce que signifie être en vie.

Chaque jour vous avez de bonnes raisons de n’avoir pas pu ressentir la gratitude ; d’avoir vécu une journée de plus dans l’inconscience. Et avant d’avoir eu le temps de dire ouf, il ne vous reste plus un seul jour. Alors vous savez ! A ce moment-là, enfin, vous savez sans l’ombre d’un doute, tout ce que vous auriez dû faire ; mais vous n’avez plus les moyens de faire. Mais là encore les gens ont des explications : « La vie est cruelle ». Donc quand vous vivez dans un monde d’explications, qu’allez-vous entendre ? Davantage d’explications. Et ce que je vous dis, c’est que toujours plus d’explications, n’est pas ce dont vous avez besoin. Ce dont vous avez besoin, c’est d’eau véritable pour apaiser votre soif. Pas d’une  explication supplémentaire sur l’eau. Vous avez besoin de nourriture réelle pour apaiser votre faim, sinon vous repartirez d’ici affamés.

Apaiser la faim n’est pas une histoire d’explications, ce n’est pas une histoire d’idées, il ne s’agit pas d’être proche, de la nourriture.  Si c’était le cas, tous les gens affamés s’adosseraient aux restaurants et seraient rassasiés.

Tomates

Donc si ça ne marche pas avec la nourriture, pourquoi cela marcherait-il dans le domaine intérieur ? La faim de paix est-elle une illusion ? Ou bien est-elle réelle ? La faim de satisfaction, est-elle une illusion ? Ou bien est-elle bien réelle ? Très bonne question ; dont la réponse est : ce n’est pas une illusion. Elle concerne chaque être humain sur Terre. Et ce point épineux est là  depuis des temps immémoriaux. Et ce que les gens ont fait, c’est apprendre à l’esquiver ; pas à s’y atteler, mais à l’esquiver. Et je dis à tous ceux qui veulent bien m’écouter, il est inutile de l’esquiver. La paix est réelle, la joie est réelle, la satisfaction est réelle, et il y a un moyen d’y accéder. Je le sais. Je parle de cela aux gens depuis très longtemps. Ne me croyez pas sur parole ; découvrez par vous-même.

Quelqu’un me disait : «  Voilà une personne très indépendante. » J’ai répondu : « Oui ! Il dépend de son état d’indépendance. » Nous aimerions tous être « indépendants » parce que nous dépendons tellement de notre indépendance. Encore une explication. Nous sommes submergés par nos propres explications. Pourquoi tant d’explications ? C’est inexplicable. Qui le pourrait ? Tout le monde a une explication. Pourquoi les gens meurent-ils ? Il y a des explications. Pourquoi certains ont ils faim dans ce monde ? Il y a des explications. Mais pourquoi il y a tant d’explications pour tout cela ? Personne ne le sait. Sentez-vous chez vous dans la paix, pas dans la confusion. Soyez chez vous avec ce que vous ressentez, pas avec les explications. Sentez-vous chez vous avec le véritable vous.  Si vous voulez être indépendant, alors soyez indépendant de la confusion. Soyez indépendant du doute. Soyez indépendant de tout ce qui n’est pas vous et ressentez. Ressentez la réalité dans sa magnificence. Pas avec crainte. Car la crainte ne vous appartient pas non plus. Vous. Vous avez été créés pour recevoir la joie. C’est ce qui a sa place dans ce vaisseau ; il a été créé pour cela. Pas pour tout le reste.

Qui vous choisissez d’écouter dépend de vous. C’est toujours à vous de choisir. Vous pouvez écouter cette voix à l’intérieur de vous qui dit : «  Tout va mal. » Ou vous pouvez écouter la voix qui dit, « Existe. Sois libre. Sois clair. Profite de cette vie. » On vous dira que vous n’avez pas le choix. Je sais que vous avez le choix. Chaque jour lorsque vous entendez ces deux voix, vous avez le choix d’écouter l’une ou l’autre. Oh, vous ne pourrez éviter de les entendre, non. Mais ce que vous choisissez d’écouter, dépend de vous. Savoir. Comprenez. Et soyez comblé. Soyez comblé. Chaque jour. Pas d’excuse. Pas d’explication. Soyez comblé chaque jour. Et quand je parle, les gens disent, « je n’avais jamais entendu cette explication ! »  Alors je leur précise que ce n’est pas une explication. Je vous offre la chose authentique. Ressentez. Ressentez la paix dans votre vie. C’est la paix authentique. C’est ce que ce journaliste m’a demandé. Il m’a demandé : « Alors. Que faites-vous exactement ? Est-ce que vous vous déplacez en montrant des photos de puits aux gens ? » J’ai répondu : « Non ; je m’assure que leur soif est bien étanchée. Voici la possibilité que je présente. »

Prem Rawat

Publicités